Projet Leonardo INPUT (INvolving People for a Universal Town)

Le projet européen INPUT, a été déposé dans le cadre du programme Leonardo da Vinci sous la ligne « Projets multilatéraux pour le transfert et le développement de l'innovation », et accepté par la Commission Européenne en 2008.

Il associe un partenariat transnational de 8 institutions Européennes, et est piloté par le CII Pistoia (www.ciipistoia.it), Centre d'affaires et d'innovation italien, qui réunit un consortium d'acteurs locaux pour la promotion du développement économique et social local.

Le projet INPUT vise de manière générale à améliorer l'accessibilité des personnes handicapées aux centres urbains européens, à travers des initiatives nationales d'intégration ciblées.

Le CREDIJ participe en tant que membre du partenariat français, et sera particulièrement en charge d'une campagne de sensibilisation destinée aux entreprises et administrations locales.

Contexte

L'objectif du partenariat INPUT est de définir puis de penser la mise en œuvre de lignes directrices en terme d'aménagement urbain, et de créer des outils de formation et d'auto-formation afin d'accompagner les initiatives respectant les principes universels de conception et d'organisation de centres urbains « pour tous ».

Par conséquent, la démarche nécessite de prendre en compte à la fois le concept de suppression des barrières architecturales et le principe d'accessibilité aux personnes handicapées, ainsi que d'étudier les réglementations juridiques existantes. Le projet INPUT doit également prendre en compte les aspects « non-matériaux » ou « non-architecturaux » de l'urbanisme tels que les programmes, les approches et la coordination des services publics, en gardant à l'idée que les principes de conception universelle (Universal Design) sont basés sur l'évolution des concepts de « valide » et de « handicapé ».

La nature des centres urbains historiques, où les activités commerciales, administratives et culturelles sont souvent concentrées, seront considérés d'un point de vue différent.

La principale production issue du projet, soit les lignes directrices de planification urbaine (Planning Guidelines), constitueront un outil de travail utile pour les personnes en charge de l'organisation de l'espace urbain – administrateurs et urbanistes publics, mais également les entrepreneurs. C'est la raison pour laquelle ces lignes directrices seront pensées comme un outil d'information et d'auto-formation.

Les partenaires du projet Leonardo INPUT seront donc chargés de plusieurs types d'activités : identifier et analyser les réglementations nationales existantes dans le champ, réaliser des enquêtes de terrain auprès de publics atteints de handicaps, d'associations, d'administrations locales et d'entreprises, collecter les bonnes pratiques nationales, puis élaborer les lignes directrices communes validées par différents experts évaluant leur faisabilité et applicabilité au niveau européen, afin d'assurer une diffusion des résultats au sein d'un réseau européen.